HTML Document Rapport de l’atelier de présentations par l’OBPE des résultats du programme 2014-2018 et d’échanges sur des pistes d’activités futures du programme 2019-2023

En date du 9/4/2018, s’est tenu, dans les enceintes du Restaurant la Détente, un atelier de présentations par l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE) des résultats du programme 2014-2018 pour le renforcement des capacités en matière de la biodiversité sous le financement de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRNSB) à travers le programme CEBioS.  Cet atelier a vu la participation du Point Focal du CHM-Belge, du Coordinateur du programme CEBioS, des cadres et responsables de l’OBPE, des représentants de l’administration, les professeurs des universités, les membres du Comité National APA et les Points Focaux Interinstitutionnels (PFIs) du Centre d’Echange d’Information sur la Diversité Biologique.

Release date 25/04/2018
Contributor Liévin Ndayizeye
Geographical coverage Burundi
Keywords biodiversity

Les activités de cet atelier ont débuté par un mot d’ouverture du Directeur Général de l’OBPE, Dr. Samuel NDAYIRAGIJE. Prenant la parole, il a d’abord souhaité la bienvenue aux participants et un bon séjour à la délégation belge. Ensuite, il a parlé du programme 2014-2018 des activités de l’OBPE appuyées par l’IRSNB qui s’inscrit dans le cadre de la convention spécifique (2014-2023) entre la Direction Générale de la Coopération au Développement (DGD) et l’IRSNB dont les initiatives incluent un appui des activités menées par l’OBPE. Il a profité de cette occasion pour parler de l’accord qui a été conclu entre l’OBPE- IRSNB dont les objectifs sont: 

- Soutenir l’OBPE dans le renforcement de ses capacités en matière de recherche, d’échange d’information, de sensibilisation et de conservation de la biodiversité des aires protégées et

- Permettre à l’IRSNB et d’autres institutions de recherche en Belgique et ailleurs de valoriser leurs collections et archives et leurs expertises concernant la biodiversité du Burundi.

La mise en œuvre de ces objectifs, a-t-il souligné, nous fait aboutir à quatre résultats intermédiaires dont :

-Une meilleure compréhension de la dynamique des  habitats et de la biodiversité au sein des aires protégées du Burundi;

-Une meilleure compréhension et valorisation des services écosystémiques dans les aires protégées du Burundi;

-Une sensibilisation des publics cibles à la biodiversité ;

-Un renforcement du CHM et MRV (Measuring, Reporting, Verification). 

Terminant son propos, il a fait savoir que l’OBPE est requise de fournir chaque fois un rapportage relatif au plan annuel écoulé et a remercié la Direction Générale à la Coopération au Développement de Belgique et l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique pour le soutien sans cesse manifesté en appuyant le Burundi dans les activités de recherche, de sensibilisation, d’échange d’informations et de protection de la biodiversité  sans oublier les institutions et les personnes qui se sont impliquées davantage dans toutes les activités menées dans le cadre de ce programme de solutions aux questions qui hantent la biodiversité.

Après ce discours d’ouverture, les activités de cet atelier se sont poursuivies par une présentation sur le Cadre de partenariat 2014-2018 entre l’OBPE-IRSNB par Monsieur MASABO Onesphore du Service de Recherche en Biodiversité à l’OBPE. Commençant son exposé, il a parlé des Memoranda d’accord et plusieurs contrats annuels conclus entre l’ OBPE (Ex-INECN) et l’IRSNB dont :

-le Mémorandum d’accord de renforcement des capacités pour l’échange d’information et la sensibilisation sur la conservation établi pour la période de 2002 à 2009;

-le Mémorandum d’accord d’Appui aux activités de l’INECN (Actuel OBPE) axées sur la recherche, l’échange d’information et la conservation de la biodiversité des aires protégées au Burundi  pour la période 2010 à 2012 et

-le Mémorandum d’accord pour un Programme de recherche, échange d’information, sensibilisation et conservation de la biodiversité au Burundi pour la période 2014 à 2016. Il a fait savoir que l’atelier s’inscrit dans le cadre du troisième mémorandum.

Il a continué son exposé en parlant du programme 2014-2018 des activités de l’OBPE appuyées par l’IRSNB dans le cadre de la convention spécifique (2014-2023) entre la Direction Générale de la Coopération au Développement (DGD) et l’IRSNB dont les initiatives incluent un appui des activités menées par l’OBPE. Il n’a pas manqué de souligner que les activités menées de 2014 à aujourd’hui (2018) ont été chaque fois programmées dans un plan annuel de chacune des  4 années. Ces plans annuels décrivent en détails les activités faisant référence au cadre logique et chronogramme du Programme de recherche, échange d’information, sensibilisation et conservation de la biodiversité au Burundi.

Il a terminé son exposé en mentionnant tous les résultats intermédiaires attendus pour les quatres axes financés par le programme CEBioS.

Après cet exposé, il s’est suivi une série d’exposés sur la dynamique des  habitats et de la biodiversité au sein des aires protégées du Burundi, sur  les services écosystémiques dans les aires protégées du Burundi, la sensibilisation des publics cibles à la biodiversité et le renforcement du CHM et MRV (Measuring, Reporting, Verification respectivement par Messieurs MASABO Onesphore, NDAYIKEZA Longin, NTASHAVU Dieudonné du service de recherche en Biodiversité et NDAYIZEYE Liévin  attaché au Centre d’Echange d’Information du Burundi de la Convention sur la Diversité Biologique. Au cours de ces exposés les participants ont montré par les différentes réalisations à l’aide des données chiffrées, l’impact de ces résultats, les contraintes auxquelles ils ont fait face, les grandes conclusions, les leçons tirées de ces 4 ans d’activités ainsi que les perspectives d’avenir. Ces différents exposés ont montré que le programme 2014-2018 a été réalisé de façon satisfaisante et qu’il y a une nécessité de pérennisation des acquis.

Après les différents exposés, le Directeur Général de l’OBPE a donné quelques compléments sur les présentations et a par la suite invité les participants à donner leurs commentaires quant aux différentes réalisations du programme 2014-2018. Les participants à cet atelier ont alors émis leurs commentaires et ont même posé des questions.

Les présentateurs ont à leur tour répondu et donné des clarifications aux préoccupations des participants.

Après les interventions des présentateurs, il s’est suivi une séance de lecture des recommandations de l’atelier par le rapporteur du jour en la personne de FOFO Alphonse.

Cet atelier a été clôturé par le DG de l’OBPE remerciant les participants pour leurs contributions de grande importance et leur a souhaité une bonne nuit.

Au cours de cet atelier les recommandations ci-après ont été formulées:

A l’OBPE de :

-Sensibiliser les différents groupes cibles sur la prise de conscience pour la conservation de la biodiversité au Burundi ;

-Identifier d’autres voies de publication (comme le bulletin) des informations en plus du site web du CHM-Burundi ;

-Mettre en place une structure institutionnelle au sein de l’OBPE pour coordonner les interventions des autres ministères en matière de biodiversité ;

-Faire le plaidoyer pour que toutes les lois déjà proposées puissent être promulguées le plus rapidement possible (loi sur les inspecteurs environnementaux, loi sur la biodiversité etc.) ;

-Impliquer toutes les parties prenantes pour une gestion participative des aires protégées ;

-Diffuser auprès des responsables des aires protégées les résultats issus des recherches ;

-Réhabiliter les infrastructures (pistes, bâtiments) des aires protégées en vue de relancer le tourisme et faciliter la surveillance ;

-Mettre en place un système d’alerte des dangers éventuels pouvant porter préjudice aux écosystèmes et à la biodiversité ;

-Organiser des réunions avec les bénéficiaires des services écosystémiques (OTB, REGIDESO) en vue de les exhorter à contribuer dans le maintien et conservation de ces services ;

-Nommer un représentant de la communauté Batwa dans le Comité National APA (Accès et Partage des Avantages qui découlent de l’utilisation des ressources génétiques) ;

-Assurer en permanence une connexion Internet au Centre de Recherche en Biodiversité sis à Jabe ;

-Afficher le site web du CHM dans différentes universités en vue de le faire connaître aux jeunes chercheurs ;

-Faire le suivi pour que le mémorandum signé par les chercheurs et les tradipraticiens soit appliqué ;-Remercier le Royaume de Belgique pour les appuis qu’il n’a cessé d’apporter à l’OBPE via le Centre de Recherche sur la Biodiversité.

Aux bailleurs de:

-Renforcer les capacités des Points Focaux Interinstitutionnels à la bonne prise d’images et à l’écriture journalistique ;

-Financer les projets d’amélioration des conditions de vie des populations riveraines aux aires protégées ;

-Tenir compte des perspectives déjà exprimées lors des présentations faites pendant l’atelier du 9/4/2018 ;

-Renforcer les capacités du personnel de l’OBPE surtout celui du Centre de Recherche en Biodiversité ;

-Appuyer des études approfondies sur les biens et services écosystémiques ;

-Appuyer financièrement et techniquement l’OBPE afin qu’il puisse mieux s’acquitter de ses missions ;

-Continuer à appuyer le programme de recherche, d’échange d’informations et sensibilisation du public.