HTML Document Rapport du mini atelier d’échanges avec les acteurs de la biodiversité au Burundi sur des pistes d’activités futures du programme (2019-2023)

En date du 10/2/2018, l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE) a organisé un mini atelier d’échanges avec les acteurs de la biodiversité au Burundi sur des pistes d’activités futures du programme (2019-2023). Ce mini atelier fait suite à l’atelier de présentations des résultats du programme 2014-2018. Les activités de ce mini atelier ont commencé par la lecture du programme de l’atelier suivi par le discours du Directeur Général de l’OBPE, Dr NDAYIRAGIJE Samuel.

Release date 25/04/2018
Contributor Liévin Ndayizeye
Geographical coverage Burundi
Keywords biodiversity

Prenant la parole, le directeur général de l’OBPE a d’abord précisé l’objectif de l’atelier qui est de traiter les échanges avec les acteurs de la biodiversité sur les pistes d’activités futures pour le programme 2019-2023. Il a rappelé que ce mini atelier fait suite à l’atelier de présentations des résultats par l’OBPE marquant la fin de la première phase du plan quinquennal  2014-2018. Ces présentations ont montré les capacités acquises par le Burundi en matière de recherche, échange d’information, sensibilisation et conservation de la biodiversité. Bien qu’il y ait bien d’acquis, il y a beaucoup de lacunes et encore beaucoup de travail à faire. En effet, l’inventaire complet de la biodiversité, l’état des lieux sur le degré de menaces sur la biodiversité, le manque des mesures de protection, les zones humides non encore identifiées et le manque du système de monitoring sont des questions pertinentes pour la biodiversité au Burundi. Toutes ces questions nécessitent des solutions immédiates pour une intervention rapide et efficace contre la dégradation de la biodiversité.

Il a continué son propos en mentionnant que les acteurs de la biodiversité ont des connaissances suffisantes pour améliorer cette situation alarmante et contribuer pour la conclusion d’un mémorandum d’accord entre l’OBPE et l’IRNSB (2019-2023).

Il a terminé son propos en remerciant la DGD, l’IRNSB pour leur appui dans le programme 2014-2018 et tous les participants dans cet atelier.

Le discours du Directeur Général de l’OBPE, il s’est suivi un mot de circonstance du coordinateur du programme CEBioS, Monsieur Luc Janssens de Bisthoven. Commençant son mot de circonstance, il a fait savoir qu’ils ont été intéressés et  émerveillés par les résultats du programme 2014-2018 présentés par l’OBPE. Il n’a pas manqué d’apprécier le caractère inclusif de l’OBPE dans la réalisation de ses projets en travaillant avec les différents acteurs de la biodiversité. Il a terminé son propos en invitant les participants à contribuer favorablement pour la signature du mémorandum d’accord pour 2019-2023.

Ce discours du Directeur Général a été suivi par la lecture des recommandations issues de la première journée de présentions des résultats par l’OBPE du programme 2014-2018 par Monsieur Alphonse FOFO.

 

 

 

Après tous ces discours, il s’est suivi un exposé sur le programme 2014-2018 par Monsieur Han de Koeijer, Point Focal Belge. Dans son exposé, il a parlé du cadre logique du plan 2014-2018 et a fait savoir qu’il y a eu signature de deux accords 2014-2016 puis de 2016-2018. Il a profité de cette occasion pour présenter les résultats intermédiaires attendus pour chaque axe financé par le programme CEBioS. Il est alors grand temps de faire des recommandations et les inclure dans le programme 2018, a-t-il souligné. Il a terminé son propos en montrant les différentes recommandations issues de la journée de présentation des résultats et a invités les acteurs en biodiversité présent à cet atelier de donner leurs recommandations pour enrichir le plan 2018.

Il s’est alors suivi une séance de proposition des recommandations par les participants. Au cours de cette séance, les participants ont donné leurs contributions pouvant être incluses dans le programme 2018. Avec l’aide du Point Focal Belge, Han de Koeijer, des contributions ont été apportées pour les quatre programmes financés par le programme CEBioS qui sont la dynamique des  habitats et de la biodiversité au sein des aires protégées du Burundi, les services écosystémiques dans les aires protégées du Burundi, la sensibilisation des publics cibles et le CHM et Measuring, Reporting, Verification  (MRV).



Les activités de cet atelier ont été clôturés par le Directeur Général de l’OBPE remerciant les participants pour leurs bonnes contributions tout en leur souhaitant bon retour dans leurs milieux de provenance.