HTML Document Rapport de l’atelier de validation du protocole expérimental de la restauration du rotin et son projet de restauration sur base des résultats de recherche

En date du 14/6/2018, il s’est tenu, dans les enceintes du bureau de liaison de l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE), un atelier de validation du protocole expérimental de la restauration du rotin (Eremospatha haulevilleanna) et son projet de restauration sur base des résultats de recherche. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme de recherche, échange d’information, sensibilisation et conservation de la biodiversité.

Release date 22/06/2018
Contributor Liévin Ndayizeye
Geographical coverage Burundi
Keywords biodiversity

Les activités de cet atelier ont débuté par un mot d’ouverture prononcé par Monsieur Masabo Onesphore, responsable du Programme de recherche, échange d’information, sensibilisation et conservation de la biodiversité. Dans son discours, il a fait savoir que l’OBPE a cherché un consultant pour rédiger un protocole expérimental de restauration du rotin et confectionner un projet pour sa mise en œuvre. Ainsi, a-t-il fait savoir, cet atelier constitue une réunion technique pour analyser et valider les documents produits par le consultant. Il a par la suite invité le consultant à présenter les deux documents aux participants à cette réunion.

Après ce mot d’ouverture, le consultant en la personne de MVABUHA David a procédé à la présentation de deux exposés sur le protocole expérimental et sur le projet de restauration du rotin. Au cours du premier exposé sur le projet de restauration du rotin, il a commencé par donner l’état actuel du rotin Eremospatha haullevilleana sur base des conclusions sur les études faites en 2015 révélant une surexploitation de cette plante pour la fabrication des biens artisanaux. Il a par la suite parlé de l’objectif de ce projet qui est la restauration et l’utilisation rationnelle du rotin. Continuant son exposé, le consultant a présenté les travaux  à réaliser qui sont : la culture de la plante, sa vulgarisation et la sensibilisation du public. Il a terminé son exposé en parlant de l’impact du projet sur la population utilisatrice du rotin.

Le deuxième exposé a porté sur le protocole expérimental de la restauration du rotin basé sur les résultats des recherches antérieures. Il a par la suite expliqué en long et en large le protocole expérimental développé en mettant en clair les résultats expérimentaux sur l’utilisation des rhizomes, des drageons et des touffes comme matériel de plantation pour la restauration d’Eremospatha haullevilleana. Il a profité de l’occasion pour parler de la méthodologie utilisée pour la culture de cette plante à savoir l’installation d’une pépinière à base des rhizomes d’Eremospatha haullevilleana et la plantation des plants de cette dernière en ligne dans les zones naturelles suffisamment surexploitées. Continuant son exposé, il a fourni toutes les explications techniques relatives à la méthodologie ci-haut mentionnée. Il a terminé son exposé par la diffusion du protocole expérimental.

Ces deux exposés ont été suivis par une séance d’échange et d’analyse des deux documents.

Le consultant à son tour a eu l’occasion de répondre à toutes les questions et préoccupations des participants.

 

 

 

 

 

 

Au cours de cet atelier, les recommandations ci-après ont été émises :

-Etant donné que certains éléments n’ont pas été mis dans le budget, Il a été recommandé de revoir le budget indicatif alloué au projet ;

-Concevoir un fichier Excel pour le budget du projet ;

-Compte tenu des lacunes se trouvant dans le protocole et le projet, il a été recommandé que les deux soient révisés en leur entièreté ;

-Inclure dans le protocole la revue bibliographique et confronter les résultats des autres recherches ;

-Choisir la méthode qui a réussi et la mettre au niveau du protocole ;

-Orienter le projet vers l’achat des graines dans les centrales des graines des autres pays ;

-Préciser les intervenants et les moyens à utiliser dans le protocole

-Développer la méthodologie à appliquer au niveau du projet ainsi que les moyens y relatifs.