News En la Mémoire de Nzigidahera Benoît au CHM-Burundais

L’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE) a un immense regret de vous annoncer le décès de son Chef de Service de Recherche en Biodiversité, travailleur zélé et intelligent, Monsieur Nzigidahera Benoît survenu le 10/5/2018 suite à une maladie. Benoît était un homme passionné par la nature, courageux et humble de cœur travaillant avec ses pairs, les chercheurs des universités ainsi que les étudiants pour la sauvegarde de la biodiversité nationale. Il a contribué énormément au progrès de la recherche en biodiversité et dans la protection de la flore et de la faune depuis son entrée en 1996 à l’Institut national pour l’Environnement et la Conservation de la Nature (INECN) (actuellement connu sous le nom d’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE)). Il est l’initiateur du Centre d’Echange d’Information du Burundi de la Convention sur la Diversité Biologique qu’il a dirigé depuis sa création en 2002 en tant que Point Focal National.

 

Source OBPE
Release date 21/05/2018
Contributor Liévin Ndayizeye
Geographical coverage Bujumbura, Burundi,
Keywords décès, point focal national, biographie,

Monsieur Benoît disposait d’un diplôme de master complémentaire en sciences environnementales obtenu à l’Université du Burundi. Avant d’entamer sa carrière au sein de l’OBPE, il a d’abord travaillé comme consultant national au sein du Projet « Appui à la Protection  des Ressources Naturelles» APRN/GTZ de l’INECN » de Septembre 1993 à Octobre 1996 ce qui lui a valu l’entrée au sein de l’INECN. Depuis 1996 à nos jours, il a presté au sein de l’OBPE comme responsable du Service "Recherche en matière de Biodiversité" (Octobre 1996-Février 2001), directeur technique chargé de la Gestion des Aires Protégées (Février 2001-Mars 2003), chef du service de recherche en biodiversité (Août 2004-A nos jours). En tant que consultant national et expert en biodiversité, il a participé dans l’élaboration des documents de politiques, des stratégies et programmes nationaux en matière de biodiversité. Ancien Enseignant à l’Institut Supérieur d’Agriculture (ISA) (Depuis 2000 jusqu’en 2007), il a produit beaucoup d’articles scientifiques, de livres et a dirigé beaucoup de mémoires sur la flore et la faune du Burundi. Son dévouement et sa passion pour la biodiversité a permis à l’OBPE de bénéficier des collections de référence sur les insectes et la flore des aires protégées. Depuis la création du CHM-Burundais, il a contribué énormément dans sa publicité et son progrès dans la mise en place des structures de collecte et de diffusion d’information. Voulant accroître son champ d’action en matière de biodiversité, il a créé en 2002 une association locale APRN/BEPB (Association Protection des Ressources Naturelles pour le Bien-Etre de la Population Burundaise qui œuvre efficacement dans la protection de la biodiversité. En ce qui est de la Convention sur la Diversité Biologique, en plus d’être Point Focal National du CHM-Burundais, Monsieur Benoît était le Point Focal National de l’Organe Subsidiaire Chargé de Fournir des Avis Scientifiques, Techniques et Technologiques à la Convention sur la Diversité Biologique (SBSTTA) (2007-A nos jours), Point Focal du Rapport National pour le Clearing House Mechanism Central de la Convention sur la Diversité Biologique (CHM-NR-NFP) (depuis 2014), Utilisateur National Autorisé du Clearing House Mechanism Central de la Convention sur la Diversité Biologique (CHM-NAU) (depuis 2014) et enfin Point Focal National de la Plate-Forme Intergouvernementale Scientifique et Politique sur la Biodiversité et les Services Écosystémiques (IPBES) pour le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) (Mai 2013-A nos jours).

Benoît était un homme optimiste et intègre qui cherchait toujours l’excellence dans son travail et encourageait toujours ses pairs à aller vers l’avant. Sa fierté était de voir les autres réussir dans leur carrière. Nous exprimons ainsi nos sincères condoléances à sa famille spécialement son épouse Mugani Christine et ses cinq enfants Clarisse Iradukunda, Armelle Icitegetse, Lycra Icoyiremeye, Amandine Icoyitungiye et Gontran Ruhwabare. Que la terre lui soit légère !