News IGEBU : un système d’alerte climatique fortement recommandé

La période de mars à mai 2020 communément appelée « IMPESHI » constitue une saison de fortes pluies dans toutes les régions naturelles du pays. Selon les prévisions de l’Institut géographique du Burundi (IGEBU), il est prévu une probabilité accrue de pluviométrie supérieure à la normale dans certaines régions du pays et une pluviométrie proche de la normale à tendance excédentaire dans le reste du pays.

Cette déclaration ressort de l’atelier de présentation d’une note d’information de la prévision météorologique saisonnière valable pour la saison culturale «IMPESHI» : mars-mai 2020, qui a été organisé à Bujumbura par l’IGEBU mardi 11 février 2020.

La présentation de la prévision météorologique saisonnière consistait en la description quantitative et qualitative de la pluviométrie prévue sur les différentes régions du pays.

Le secrétaire permanent au ministère de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, M Emmanuel Ndorimana qui a ouvert cet atelier a indiqué à cette occasion que pour le secteur agricole, cette information revêt un caractère particulier car selon lui, les fortes pluies ou l’insuffisance pluviométrique peuvent entrainer des conséquences fâcheuses sur les récoltes.

Selon les prévisions météorologique saisonnières, le début effectif de la saison B communément appelée « IMPESHI » a commencé au mois de Janvier 2020 dans la majeure partie sauf la partie de Bugesera et une partie des Mirwa où le début effectif a commencé avec la première décade du mois de février 2020.

Les prévissions météorologiques indiquent également que la fin de la saison « IMPESHI » est prévue à la fin de la deuxième décade du mois de mai dans les régions de l’Imbo, de Moso et Bweru. Pour le reste du pays, la fin de la saison est prévue à la fin du mois de mai 2020.

Durant cette période, il est prévu, selon les services de météorologie de l’IGEBU, une pluviométrie supérieure à la normale dans les régions de Moso, Bututsi, Imbo, Kirimiro, Mugamba, une partie de Bugesera et une pluviométrie proche de la normale à tendance excédentaire sur le reste du pays.

Lors de cette assise, les participants ont eu l’occasion de présenter leurs points de vue et ont suggéré d’adapter les prévisions météo à l’agriculture. Ils ont donc recommandé la diffusion sur les ondes de toutes les stations radio émettant sur le territoire burundais, les prévisions météorologiques journalières et saisonnières pour que décideurs et la population agricole puissent prendre des stratégies et des mesures nécessaires tenant compte de la situation climatique ou météorologique prévue.

Les participants à l’atelier ont émis le souhait d’organiser régulièrement des panels radiotélévisés pour informer l’opinion publique sur ce qui doit être fait pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques.

Ils ont également proposé d’établir la cartographie des zones à haut risque et de mettre en place un système d’alerte climatique en vue d’éviter des pertes matérielles et humaines.

Les responsables de l’IGEBU ont pris bonne de toutes les recommandations des participants. Ils ont également fait savoir que le service de prévision de l’IGEBU va continuer à suivre le comportement de la saison et d’informer le public sur d’éventuelles modifications.

Concerned URL http://www.rtnb.bi/fr/art.php?idapi=4/0/140
Source RTNB
Release date 25/02/2020
Contributor Longin Ndayikeza
Geographical coverage Burundi
Keywords prévisions météorologique , pluviométrie