News La population appelée à lutter contre le tarrissement des cours d'eau

Le Burundi s'est joint jeudi 13 juin 2019 au monde pour célébrer deux journées mondiales, celle de la protection de l’environnement et celle de la lutte contre la désertification et la sécheresse.

Concerned URL http://www.rtnb.bi/fr/art.php?idapi=3/2/106
Source RTNB
Release date 26/07/2019
Contributor Longin Ndayikeza
Geographical coverage Burundi
Keywords Protection des cours d'eau, protection de l'Environnement, désertification, sécheresse

Ces deux journées ont été célébrées sous le thème commun "la terre a de la valeur, ne la polluons pas". Ces cérémonies ont eu lieu sur la colline Ruganza de la commune Matongo en province de Kayanza. Diverses activités ont marqué ces journées. C’est notamment le sarclage des plants d'arbres plantés dans le cadre du projet "Ewe burundi urambaye" sur la colline Kibavu, et le traçage des courbes de niveaux sur cette même colline.

Le gouverneur de la province Kayanza Anicet Ndayizeye a indiqué que la population de sa province a pris en main la politique de la protection de l'environnement. Il a également fait savoir que la population a déjà commencé à couper les arbres absorbant beaucoup d'eau, qui sont plantés près des marais et des sources d’eau, pour parier au tarissement des rivières.

Quant au ministre de l'environnement, de l'agriculture et de l'élevage Déo Guide Rurema, dans son discours de circonstance, il a fait savoir que ces deux journées sont d'habitude célébrées le 5 et le 17 juin de chaque année. Elles ont été célébrées le 13 juin au Burundi, une date qui correspond au jeudi dédié à l'environnement, a-t-il précisé.

Le Ministre en charge de l’environnement a indiqué que ces journées sont célébrées au moment où le Gouvernement du Burundi a déjà fait sienne la politique de protection de l'environnement .Et d’ajouter que le projet du Gouvernement "Ewe Burundi urambaye" où plus de 51 millions d'arbres ont été reboisés en est l’exemple. 

Le Ministre Déo Guide Rurema a alors appelé la population burundaise à protéger ces arbres contre les animaux domestiques et les feux de brousse. Il a saisi cette occasion pour appeler la population burundaise à se regrouper en coopératives notamment pour cultiver ensemble pendant la saison culturale c et augmenter la production.
Il a également remercié les partenaires nationaux et internationaux pour leur appui dans le secteur de la protection de l'environnement.

En marge de ces cérémonies, le ministre Déo Guide Rurema a lancé la campagne sylvicole édition 2019-2020 par le semis dans les germoires les maesopsis eminic et le calliandra dans les pépinières préparées à cet effet. Le but, selon Déo Guide Rurema, est de développer les essences sauvages pour couvrir l'espace de 15 m exigé à partir des marais et sources, et développer les arbres agro-forestiers.