News Le Bureau de la FAO au Burundi prend part à la foire agricole et forum des paysans, édition 2019

09/07/2019: « Grâce à cette foire agricole, j’ai noué des liens avec une productrice de prune de japons, issue de la province de Kayanza. Avec son appui, je vais me lancer dans cette culture ». C’est en ces termes que Mme Mariane Nibayisenge, originaire de la commune Mwakiro et appuyée par le projet PRO-ACT 1 de la FAO a réagi à l’issue de la foire agricole et forum paysan organisée du 3 au 5 juillet 2019, au stade Kugasaka situé au chef-lieu de la province de Ngozi. Cette foire agricole à laquelle le Bureau de la FAO au Burundi s’est joint, a été organisée par le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage (MINEAGRI), en collaboration avec le Forum des Organisations de Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU-Ijwi ry’abarimyi) ainsi que les organisations membres du Groupe de Plaidoyer Agricole (GPA).

Concerned URL http://www.fao.org/burundi/actualites/detail-events/fr/c/1202324/
Source FAO-Burundi
Release date 07/08/2019
Contributor Longin Ndayikeza
Geographical coverage Burundi
Keywords Agro-écologie, Valorisation des produits agricoles

Le thème de cette année est « Produire et nourrir demain, assurer une sécurité alimentaire soucieuse de l’environnement et du changement climatique ». Quatre sous thèmes étaient également à l’ordre du jour. Il s’agit de l’agro-écologie ; agriculture familiale Consommer local et principes coopératives et valorisation des produits agricoles.

L’objectif visé par les organisateurs de cette foire était d’offrir l’occasion aux producteurs un espace d’exposition vente de leurs produits et d’échange d’expériences. Le thème choisi cette année est «produire et nourrir demain, assurer une sécurité alimentaire soucieuse de l’environnement et du changement climatique».

L’ouverture de la foire agricole a vu la participation notamment du secrétaire permanent du Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage (MINEAGRI) et du Gouverneur de la province de Ngozi. La FAO était représentée à ces cérémonies par une délégation conduite par l’Assistant du Représentant en charge du Programme.

Dans son discours d’ouverture de la foire agricole édition 2019, le secrétaire permanent du MINEAGRI a indiqué que le Gouvernement du Burundi compte valoriser davantage le secteur de l’agriculture et de l’élevage en offrant une attention particulière au stockage et à la transformation de la production. Le forum des paysans a ensuite suivi et était ponctué par des présentations et échanges, très riches. Parmi les recommandations émises par les organisateurs de cette foire se trouve notamment la synergie des acteurs pour la promotion des bonnes pratiques en matière agricole et élevage, soucieuses de la protection de l’environnement ; la promotion et la vulgarisation des méthodes locales de protections des végétaux ainsi que le développement de la recherche en matière de production de la fumure locale.  

Le stand de la FAO était occupé par des associations encadrées par 4 projets du Bureau de la FAO au Burundi. Il s’agit des projets «contribution à l’augmentation de la productivité animale à travers l’amélioration de l’alimentation du bétail auprès des ménages » (TCP/BDI/3601), « appui à l’amélioration des capacités de résilience des populations rurales vulnérables les plus affectées par les effets de crise multifactorielle au Burundi » (PRO-ACT 1), « lutter contre la malnutrition de façon multisectorielle dans la Province de Ngozi » (SUN2) et « Promouvoir la Diversification Agricole pour Réduire La pauvreté, Combattre la Malnutrition et Accroître les opportunités d’emploi pour les jeunes en Afrique de l’Est » (GCP/SFE/001/MUL) etc. Les produits exposés étaient constitués de blocs à lécher, œufs, savons issus des crédits VSLA, semences de haricots, pour ne citer que ceux-là.

Les participants à la foire ont pu être informés des success stories (bonnes pratiques) de la FAO Burundi. Des liens avec d’autres partenaires ont pu être tissés et les partenaires appuyés par notre Bureau ont pu échanger leurs expériences avec d’autres membres des Organisations de Producteurs. A noter qu’une partie de la production (œufs, blocs à lécher et savons) exposée a été vendue par les participants appuyés par les projets du Bureau de la FAO au Burundi, pour une valeur globale de 925 000fbu (en peu plus de 500 dollars américains). Comme le dit si bien un proverbe africain « l’oiseau qui ne voltige pas ne saura pas là où la moisson est mûre ».

Rappelons enfin que la FAO est engagée à travailler en étroite collaboration avec les partenaires du secteur agricole, sécurité alimentaire et nutrition. C’est dans ce cadre qu’elle participe activement dans l’organisation et la coordination de la foire agricole et forum paysans, au côté de ses partenaires.