News Les sociétés débitrices sommées de payer les arriérés des caféiculteurs

Le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage a animé mardi 15 octobre 2019 un point de presse en vue de porter à la connaissance de la population en général et des caféiculteurs en particulier de l’état d’avancement des activités de la campagne café 2019-2020.

Concerned URL http://www.rtnb.bi/fr/art.php?idapi=3/4/62
Source RTNB
Release date 18/10/2019
Contributor Longin Ndayikeza
Geographical coverage Burundi
Keywords Caféiculteurs, coopératives

Selon le ministre Déo Guide Rurema, au cours de la campagne café 2019-2020, une quantité de 47 653 tonnes de café cerise a été collectée sur une prévision de 75 000 tonnes, soit une réalisation de 63,5% au 30 Septembre 2019. Une quantité de 8 573 tonnes de café parche washed est déjà acheminée aux Usines de déparchage et de conditionnement. Le café vert déjà collecté est de 5 296 tonnes et 2101,905 tonnes sont déjà vendus pour une valeur de 6.478.392 USD", a révélé le ministre.

Et d’ajouter que la plupart des dépulpeurs ont payé les caféiculteurs. Ainsi, sur un montant total à payer de 22 243 285 625 FBU, un montant de 21 882 372 875 FBU a été payé, soit un taux de paiement de 98,38%. Il reste à payer un montant de 360 912 750 FBU, soit 1,62%, a précisé le ministre.

Le ministre Déo Guide Rurema a fait savoir que cinq sociétés n’ont pas encore terminé le paiement, à savoir MICOSTA 2 qui a déjà payé 334 489 000 Fbu sur un montant total de 428 900 250 Fbu, soit un taux de paiement de 78%; KIJESCO qui a déjà payé 81 595 625 Fbu sur un montant total de 89 923 625 Fbu, soit un taux de paiement de 90,7% ; BUJA CAFE 15 PLUS qui n’a pas encore payé un montant total de 81 493 000 FBu; SECASB qui n’a pas encore payé un montant total de 132 639 500 FBu; COOPERATIVE KAWA MUNEZERO YACU qui n’a pas encore payé un montant total de 44 041 000 FBu et dont le taux de paiement est 00%.

Le ministre Rurema a également indiqué que comparativement aux deux campagnes café passées, 2017-2018 et 2018-2019, il y a eu une nette amélioration en ce qui est du respect des délais de paiement fixés car certains caféiculteurs ont été payés une année ou un semestre après les délais fixés. La situation s’est améliorée pour cette campagne selon le ministre suite à l’intervention de l’Etat via l’octroi de l’aval sur les crédits octroyés à certains acteurs.

Le ministre Déo Guide Rurema a remercié ceux qui ont respecté les délais, tout en demandant aux sociétés débitrices de faire en sorte que toutes les arriérés soient payées au plus tard le 21 octobre 2019. "Passé ce délai, des mesures contraignantes seront prises à leur égard", a averti le ministre.

Quant au rapatriement des devises, le ministre Déo Guide Rurema a indiqué que pour la campagne café 2018-2019, sur un montant de 47 506 943 USD attendus, un montant de 44 920 456 USD est déjà rapatrié via la BRB, soit un taux de rapatriement de 94,55% .

Quant à la Campagne café 2019-2020, la valeur du café déjà vendu est de 6.478.392 USD, dont le montant déjà rapatrié est d’ 1 464 327 USD soit un taux de rapatriement de 22,60%.

Concernant l’achat et la vente du café washed, il a été constaté que ce café existe dans différents coins du pays. En vue du permettre son écoulement vers les usines de déparchage et de conditionnement, le ministre Rurema a informé aux caféiculteurs et surtout aux collecteurs de ce café que le prix actuel du café parche washed pour cette campagne café 2019-2020 est fixé à 1250 FBu/kg.

Le ministre de l'environnement, de l'agriculture et de l'élevage a saisi cette occasion pour annoncer que les nouveaux collecteurs du café parche washed doivent demander une autorisation à l’ARFIC, avec un sous couvert de la Commune ou province d’action. Il a précisé que le transport du café parche washed d’une province à l’usine de déparchage nécessite obligatoirement une autorisation provinciale incluant l’itinéraire, en se référant à une fiche produite par l’ARFIC. Le ministre Guide Rurema a aussi rappelé qu'il est strictement interdit de faire circuler le café washed au delà de 18 heures.

Le ministre Rurema a fait savoir que pour la campagne café 2020-2021, les chiffres provisoires disponibles font état d’une prévision 110 380 tonnes de café cerise, soit 17 660 tonnes de café vert ou café marchand.

Le ministre de l'environnement, de l'agriculture et de l'élevage a interpelé l’administration, les forces de l’ordre et la population en général, leur demandant de rester vigilent afin que le café ne soit pas fraudé vers les pays limitrophes et que le prix fixé au producteur soit respecté.