News Rivière Nyabagere, Aussitôt réaménagée, l’insalubrité refait surface

Il y a quelques mois, la rivière Nyabagere avait fait peau neuve suite à l’aménagement des bords de cette rivière. Mais depuis peu, les déchets ménagers refont surface et cela inquiète les riverains. Burundi Eco a fait une descente sur les lieux pour constater les faits.
Concerned URL http://burundi-eco.com/riviere-nyabagere-aussitot-reamenagee-linsalubrite-refait-surface/
Source Burundi Eco
Release date 17/09/2018
Contributor Longin Ndayikeza

La gestion des déchets domestiques dans la commune urbaine de Kamenge pose problème. Les bords de la rivière Nyabagere se transforment depuis peu en dépotoir public Il suffit de prendre la route nationale n° 1 pour constater des immondices à côté de la rivière Nyabagere récemment aménagée.

Des tas de flacons en plastique mélangés de détritus ménagers flottent sur les eaux de la rivière. Et puis, à côté des maisons avoisinantes, une montagne d’immondices grandit quotidiennement aux yeux des habitants qui ne savent pas qui y dépose ces déchets et quoi faire pour les évacuer. Tout cela se fait à quelques mètres du bureau de la commune Ntahangwa

Les habitants trouvés sur place affirment qu’ils ne savent pas la provenance de ces déchets. «  Nous avons des sociétés qui se chargent de la collecte des déchets ménagers et les camions viennent faire régulièrement la collecte, mais les immondices ne cessent de s’accroitre en volume»,  affirme Goreth Niyonsavye, une quinquagénaire rencontrée dans une parcelle près de ce dépotoir improvisé.  Les enfants jouent dans ce tas de saletés.

Les parents craignent pour leur santé. Une mère habitant une des parcelles proches de cette localité ne cache pas son inquiétude face à cette situation. « Une odeur désagréable arrive même dans nos maisons. Pis encore, nos enfants vont jusqu’à jouer dans ces déchets et  nous craignons qu’ils n’attrapent les maladies des mains sales », se lamente-t-elle.

Des mesures ont été déjà prises, mais sans résultats probants

Le conseiller communal chargé de l’hygiène à la zone de Kamenge, Balthazar Nathan Nsabimana, nous a révélé que l’administration communale a déjà constaté cette insalubrité au bord de la rivière Nyabagere et a aussi exprimé sa position à propos de ce problème. « Nous avons donné l’ordre à tous les chefs de quartiers concernés de faire une surveillance rigoureuse.

Celui qui sera appréhendé en train de jeter des ordures dans la rivière ou dans les rues avoisinantes devra être puni sévèrement et devra les ramasser sans délai», précise M. Nsabimana.

Selon lui, ces déchets proviendraient des quartiers de la commune voisine de Gihosha, car les services de collecte des déchets ménagers n’y sont pas bien fonctionnels.

Il y a alors des gens qui viennent évacuer les ordures ménagères dans des sacs moyennant une somme d’argent, mais puisqu’ils n’ont pas où jeter ces ordures, ils profitent de l’obscurité pour venir  les déverser au bord de la rivière. « En collaboration avec la population, nous avons déjà appréhendé deux parmi ces malfaiteurs.

Nous leur avons sommé de ramasser tous les déchets qui se trouvaient sur place. Mais puisque ce sont des gens pauvres qui collectent les déchets dans les ménages comme gagne-pain, ils n’hésitent malheureusement pas à récidiver  le lendemain », déplore M. Nsabimana.

Les habitants appelés à s’impliquer davantage

L’administration communale affirme que les services de collecte des déchets ménagers passent régulièrement dans les quartiers. Elle interpelle en outre les riverains de Nyabagere à redoubler de vigilance en attendant qu’une solution durable soit trouvée à ce problème. « La population doit savoir que c’est elle la première victime de cette insalubrité.

Nous essayons d’aider dans le dégagement de ces immondices, mais elle ne fait pas assez d’efforts pour empêcher ces malfaiteurs de revenir salir leur environnement», regrette M. Nsabimana avant d’ajouter qu’une fois jetés dans la rivière, ces déchets peuvent empêcher l’eau de continuer son cours normal. Par conséquent, les eaux peuvent envahir et détruire les maisons avoisinantes. Pire encore, ces déchets vont couler jusque dans le lac Tanganyika et le polluer.

Cette situation se manifeste pendant la saison des pluies. Ce qui risque de causer d’énormes dégâts si rien n’est fait dans les plus brefs délais.