Plan d’Action National d’Adaptation aux changements climatiques

Le Burundi est en évidence soumis aux effets néfastes des changements climatiques. Plusieurs régions ont connu une rupture nette des séries pluviométriques et hydrométriques. Le déficit pluviométrique s’est traduit notamment par l’aggravation de l’aridité et la réduction significative des principales zones humides et le tarissement de plusieurs rivières et des lacs. Les pluies torrentielles, les températures extrêmes, sont aussi autant  de phénomènes climatiques qui révèlent aujourd’hui la vulnérabilité de plus en plus grandissante de notre pays. La baisse de la production, les pertes en vies humaines, les inondations répétitives, les glissements de terrain, l’augmentation des risques de maladies, la perte de la biodiversité, etc. sont autant de conséquences enregistrées au Burundi suite aux perturbations climatiques.
 
Dans ce contexte, la préparation du Plan d’Action National d’Adaptation aux Changements Climatiques, PANA en sigle, s’impose en vue d’évaluer la vulnérabilité du pays et proposer des mesures et des activités prioritaires visant à réduire les effets néfastes des changements climatiques et d’appliquer des politiques de prévisions permettant de réagir aux futures catastrophes.