Stratégie Nationale et Plan d’Action en matière de Diversité Biologique (SNPA-DB) 2013-2020

Type de document
National Biodiversity Strategies and Action Plans (NBSAPs)

C’est en Août 2000 que le Burundi a adopté sa première Stratégie Nationale et Plan d’Action en matière de Diversité Biologique (SNPA-DB). L’élaboration de la SNPA-DB était une application de l’article 6 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) et était perçue comme une contribution au développement du Burundi, conformément à l’esprit de cette Convention que le pays avait ratifiée le 15 Avril 1997.

En effet, la formulation de la SNPA-DB visait à corriger le disfonctionnement dans la conservation de la biodiversité, l’utilisation rationnelle des ressources biologiques et le partage juste et équitable des avantages qui en découlent. La finalité de l’établissement de la SNPA-DB était donc d’asseoir un développement harmonieux qui assure le meilleur compromis entre les biens et les services dont les populations ont besoin et une gestion durable des ressources biologiques. Depuis l’élaboration de la SNPA-DB, le Burundi a pu produire et soumettre 4 rapports nationaux à la Conférence des Parties de la CDB. Le Quatrième Rapport a été produit en Mars 2009, environ 10 ans plus tard, et portait sur l’évaluation de la mise en œuvre de ce document de politique sur la biodiversité.

Dans ce rapport, le Burundi a mis en relief la nécessité de réviser sa Stratégie Nationale sur la Biodiversité pour trois raisons importantes suivantes: - La SNPA-DB a été élaborée longtemps avant la mise en place de différents programmes thématiques et des questions transversales de la CDB. Elle n’était donc pas appropriée pour s’attaquer aux différentes questions de la diversité biologique; - Les documents de politiques des autres secteurs n’ont pas intégré les questions de biodiversité; - Le Burundi n’a pas encore mis en place un mécanisme de financement pour appuyer la mise en œuvre de cette Stratégie. C’est donc pour toutes ces raisons que le Burundi a démarré en Mai 2012 le processus de révision de la Stratégie Nationale et plan d’Action en matière de Biodiversité sous le financement du FEM/PNUE. Dans ce processus, il était important que la SNPA-DB soit révisée et adoptée par toutes les parties prenantes concernées. Pour cela, le processus de la révision de ce document devrait être ouvert, participatif et transparent. Ainsi, cette révision a suivi quatre principales étapes. Premièrement, il a été procédé au lancement de trois études pour dégager un état des lieux sur la biodiversité et évaluer les causes et les conséquences de la perte de biodiversité, mettre en relief la valeur de la biodiversité et des services écosystémiques et leur contribution au bien-être humain. Deuxièmement, il y a eu l’identification de principales parties prenantes ayant la mainmise sur la biodiversité. Ces dernières ont été ainsi invitées dans un atelier national de sensibilisation tenue le 21 Août 2012.

C’est dans cet atelier qu’une liste de toutes les parties prenantes a été complétée et validée et que leur rôle dans le développement de la Stratégie Nationale et Plan d’Action sur la Biodiversité (SNPAB) a été précisé. Sur base des menaces et des causes de la dégradation de la biodiversité, les participants ont été également invités à identifier les secteurs les plus concernés, marquant ainsi la première étape d’identification des secteurs d’intégration. Dans un troisième temps, six consultations sectorielles ont été organisées et ont ciblé: (i) les acteurs des aires protégées; (ii) les acteurs du secteur de l’agrobiodiversité; (iii) les acteurs du secteur de l’environnement; (iv) les communautés locales et autochtones; (v) la Société civile, les Associations nationales, les Organisations Non Gouvernementales; (vi) les décideurs et les bailleurs de fonds. Les consultations visaient à identifier et valider toutes les causes de dégradation de la biodiversité et définir les objectifs nationaux, les principes, et les principales priorités de la SNPAB. Ces objectifs nationaux ont été ainsi validés au cours d’un atelier national du 11 Novembre 2012. En dernier temps, il a fallu formuler la SNPAB sur base des études élaborées, des objectifs nationaux et des résultats de consultations et la soumettre à l’atelier national pour validation en Février 2013 avant sa soumission au Conseil des Ministres pour adoption. Ainsi, la présente SNPAB est articulée sur trois points importants à savoir une présentation sommaire du Burundi, un état des lieux de la biodiversité et enfin une stratégie et plan d’action.