Etude d’impact des activités socio-économiques sur le faux palmier «Hyphaene petersiana» et développement du plan de conservation participative du secteur palmeraie de la Reserve Naturelle de la Rusizi

Dans la plaine de la Rusizi, la végétation du secteur « Palmeraie » comprend plus de 1000 espèces végétales dominées par les formations à Hyphaene petersiana (anciennement dénommée Hyphaene benguelensis var. ventricosa Kirk).

Cette espèce est fortement  exploitée par l’homme. Les prélèvements se font sur presque tous les organes et leurs utilisations sont fréquentes dans les deux communes riveraines (Mutimbuzi et Mpanda) et en Mairie de Bujumbura.

Hyphaene petersiana est classée parmi les espèces menacées nécessitant une haute priorité de conservation. Outre l’exploitation anarchique de cette espèce, nous pouvons affirmer que la réserve est menacée par diverses activités anthropiques  notamment  l’agriculture, l’élevage, l’extraction de matériaux de construction, artisanaux et autres.

Dans le but de contribuer à la mise en œuvre de la Convention de la diversité biologique, l’Association Burundaise pour les Etudes d’Impacts Environnementaux « ABEIE » a réalisée une étude intitulée « Etude d’impact des activités socio-économiques sur le faux palmier «Hyphaene petersiana»  et développement du plan de conservation participative du secteur palmeraie de la réserve naturelle de la Rusizi ».