Sur le rapport entre la physionomie forestière et la structure et l’abondance de la litière: Approche méthodologique et application aux forêts naturelles du Burundi

Cette étude vise à chercher la relation qui existerait entre la physionomie des forêts du Burundi occidental et l’abondance de la litière. Elle a été effectuée dans des forêts d’un gradient altitudinal depuis l’étage inférieur (790 m) jusqu’à l’étage afro-subalpin (2650m). La physionomie des écosystèmes étudiés est décrite et des surfaces terrières ont été mesurées. La caractérisation de la litière a été faite sur base d’un système élaboré spécialement pour cette étude. Ainsi, l’abondance de la litière a été analysée à travers le nombre d’éléments et la profondeur de la litière pour chaque entité forestière. Des comparaisons de la variation de la surface terrière et du nombre d’éléments et de la profondeur de la litière ont été réalisées. Le calcul du coefficient de corrélation r de Pearson a permis d’établir une linéarité entre la surface terrière et la litière. Sur base des résultats obtenus, l’application de la méthodologie a été suggérée pour des études de la litière en combinaison avec d’autres facteurs des forêts notamment la richesse en arthropodes du sol.