Appui à l’Action de Pays sur le Programme de Travail sur les Aires Protégées de la Convention sur la Diversité Biologique.

Le Burundi est le pays de l’Afrique Centrale qui possède un environnement fortement varié. Il couvre une superficie de 27.834 km² dont 25.200 terrestres. C’est un pays essentiellement agricole, avec une densité moyenne de 230 habitants par km². L’économie burundaise repose en grande partie sur le secteur primaire qui occupe près de 90% d’une population estimée à environ 7000 000 d’habitants.

L’ensemble de ce relief forme un complexe de 5 zones écologiques à l’origine des écosystèmes diversifiés. La flore vasculaire du Burundi est estimée à 2909 espèces. La flore non vasculaire comprend la flore algale dont l’inventaire fait état de 1514 espèces, les champignons dont 106 espèces connues. La faune du Burundi est représentée par 1202 vertébrés relativement bien connus et des invertébrés très peu étudiés.

Toute cette biodiversité est essentiellement conservée dans les aires protégées. Le Burundi en compte 14 réparties dans 4 catégories de l’UICN: 2 Parcs Nationaux, 6 Réserves Naturelles, 2 Monuments Naturels et 5 Paysages Protégés. Dans l’ensemble, ces aires ont une superficie d’environ 127 662,85 ha soit 4,6% du total du pays.
Le Burundi est un participant actif aux procédés de la Convention sur la Diversité Biologique et s’est engagé à mettre en application le Programme de travail sur les Aires Protégées de la Convention sur la Diversité Biologique. Les aires protégées couvrent presque tous les écosystèmes. Certains d’entre eux sont restent néanmoins faiblement représentées dans le système d’Aires Protégées : marais, rivières et lacs, forêts claires. Ces derniers, néanmoins sont bien connus et documentés et partant (comme c’est clair dans l’analyse initiale du POWPA) aucune lacune d’évaluation n’est nécessaire pour le Burundi ( i.e.Activité 1.1.5 convient moins que certaines autres).