Directives volontaires visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté

Les Directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives sur la pêche artisanale) constituent le premier instrument adopté au niveau international entièrement consacré à la pêche artisanale, secteur jusqu’à présent bien souvent négligé, malgré son importance fondamentale.

Les Directives d’application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (Directives sur la pêche artisanale) constituent le premier instrument adopté au niveau international entièrement consacré à la pêche artisanale, secteur jusqu’à présent bien souvent négligé, malgré son importance fondamentale.

Le secteur de la pêche artisanale a tendance à être profondément ancré dans les communautés, les traditions et les valeurs locales. De nombreux petits pêcheurs sont à leur compte et approvisionnent généralement leur famille et leur communauté en poissons, qui sont consommés directement. Les femmes jouent un rôle important dans le secteur, surtout dans les activités d’après-capture et de transformation. On estime que 90 pour cent environ du nombre total de personnes qui dépendent directement de la pêche de capture travaillent dans la pêche artisanale. Ce secteur est ainsi un véritable moteur économique et social, qui assure sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui crée des emplois et a des effets multiplicateurs sur les économies locales, et qui est à la base des moyens d’existence des communautés vivant au bord de l’eau.

Les Directives sur la pêche artisanale sont attendues depuis longtemps. On avait en effet besoin d’un instrument international présentant des principes consensuels et des orientations sur la pêche artisanale. Les Directives complètent le Code de conduite pour une pêche responsable qui est, aux côtés des dispositions relatives à la pêche de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, l’instrument international relatif aux pêches le plus largement reconnu et le plus largement appliqué. Elles sont aussi étroitement liées aux Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, aux Directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale et aux Principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires. À l’instar de ces instruments, les Directives sur la pêche artisanale accordent un degré de priorité élevé à la réalisation des droits de l’homme et à la nécessité de s’occuper des groupes vulnérables et marginalisés.

Date de publication (du fichier / URL)
1 janvier 2015
Aichi targets
gaz à effet de serre
Changement climatique
Projet de productivité
Financement
Marchés agricoles
Résilience écologique