Mesures incitatives pour le maintien de l’intégrité des aires protégées au Burundi

Au Burundi, la gestion des Aires Protégées (AP) rencontre des impasses complexes et d’origines diverses dont l’aboutissement est la dégradation de la biodiversité. Parmi ces impasses figure le peu d’implication des populations riveraines dans la conservation de la nature et le manque de politique sur les mesures incitatives pour appuyer la conservation de la biodiversité et, au besoin, leur utilisation durable pour les besoins de survie et de développement.

Ainsi, à travers le Projet d’Appui à l’Action du Pays pour la mise en œuvre du Programme de Travail sur les Aires Protégées de la Convention sur la Diversité Biologique (POWPA/PNUD-GEF), le Burundi s’est mis dans la voie de développer des mesures incitatives pour assurer l’engagement des communautés riveraines et autres parties prenantes dans la gestion des aires protégées.

La présente étude constitue une seconde étape du projet qui vise à identifier et établir des mesures d’incitation possibles qui soutiennent l’intégrité et la maintenance des aires protégées afin d’adopter des mécanismes participatifs, incitatifs et efficaces de leur gestion.