Pêche dans les adjacentes des Parcs Nationaux bordant le lac Tanganyika

L’Etude Spéciale de Biodiversité de PBLT a souligné l’ importance des zones aquatiques dans les parcs nationaux pour la conservation régionale. Par conséquent pour préserver la biodiversité, l’activité de pêche dans ces zones qui amènent des conflits doit être liée à la conservation et les buts du développement durable dans un cadre avisé. Alors que la conservation de ces zones est une priorité, il est théoriquement possible de permettre quelques activités de pêche qui ne surexploitent pas la ressource. Les problèmes de mise sur pied des modèles où certains engins sont autorisés et d’autres exclus ne doit pas être sous-estimé et il faut amener les parcs de la région à opter pour une exclusion totale pour simplifier l’aménagement.