Promotion des micros entreprises rurales et coopération

En matière de promotion, le CNTA use de la formule de partenariat avec les populations de base utilisatrices des technologies en s’appuyant sur les institutions d’encadrement d’initiatives locales telles les services agronomiques des communes et des provinces, les ONGs locales et internationales, les congrégations religieuses. Il met à l’honneur l’approche de micro-entreprise car tout transfert de technologies est basé sur une étude technico-économique qui en justifie la rentabilité et la viabilité. Le financement à l’acquisition des technologies est opéré dans le cadre d’une relation d’affaires avec le secteur bancaire, le CNTA joue le rôle d’intermédiation et de soutien aux garantes manquantes. Les populations privilégiées sont celles constituées en groupes de 5 à 40 personnes de façon à garantir l’intérêt financier de chacun d’eux et la pérennité de l’activité de transformation dans le milieu. D’une façon générale, ces groupes sont des femmes, segment de la population traditionnellement engagé dans la préparation des aliments.