Plan d’intégration de la biodiversité au Ministère de l’intérieur

Type de document
Report
Plan d’intégration de la biodiversité au Ministère de l’intérieur

Le Burundi s’est doté d’une Nouvelle Stratégie Nationale et Plan d’Action en matière de Biodiversité 2013-2020 (SNPAB). Elle est bâtie autour d’une vision Nationale énoncée comme suit : «D’ici 2030, la diversité biologique est restaurée, conservée et utilisée rationnellement par tous les acteurs, en assurant le maintien des services écosystémiques et en garantissant des avantages essentiels aux générations actuelles et futures».

Dans cette Stratégie, le Ministère de l’Intérieur (MININTER) a été ciblé comme une partie prenante indispensable pour son opérationnalisation. En effet, ce ministère ayant l’administration territoriale dans ses attributions doit avoir une vue d’ensemble sur tout ce qui s’exerce sur le territoire national en mettant l’accent sur tout ce qui perturbe la vie d’une Personne Humaine et le monde vivant qui l’entoure. Les destructeurs et les conservateurs de la Biodiversité se localisent sur le Territoire dont il assure l’administration. L’implication de la population dans la protection de la biodiversité doit dépendre de la volonté efficace et manifeste du Ministère de l’Intérieur en général et des autorités administratives locales en particulier.

La SNPAB montre plusieurs causes de la perte de la biodiversité avec une part revenant à l’administration territoriale et locale et aux communautés notamment:

  • La distribution anarchique et illégale des terres et des parcelles dans les écosystèmes naturels et zones vulnérables;
  • Le prélèvement des taxes communales sur des activités dégradantes comme la pêche illicite;
  • Une villagisation anarchique et installation des rapatriés sur des terres marginales et vulnérables.

Il est donc évident que le MININTER doit occuper une place importante dans la mobilisation de toutes les parties prenantes particulièrement l’administration territoriale et locale et les communautés à l’action de conservation de la biodiversité et d’utilisation durable des ressources biologiques. Cela ne pourra être possible que si ce ministère intègre, dans sa politique sectorielle, ses stratégies, ses plans et programmes, des questions en rapport avec la biodiversité. C’est pour cette raison que ce Plan d’Intégration de la Biodiversité au MININTER a été formulé.

Le présent Plan Sectoriel d’Intégration de la Biodiversité du MININTER a été élaboré dans le cadre du projet de Révision de la Stratégie Nationale et Plan d’Action sur la Biodiversité et Développement du 5ème Rapport du Pays à la Convention sur la Diversité Biologique sous le financement du FEM/PNUE.

Elaboré par une personne ressource du même ministère, ce Plan Sectoriel d’Intégration est également le résultat d’un atelier de consultations sectorielles qui a eu lieu en dates du 28 Février au 1er Mars 2013 qui regroupait les représentants de ce même ministère pour donner leurs contributions.

Il est bâti autour des points principaux suivants:

  • Etat des lieux de la biodiversité par rapport au MININTER;
  • Part du MININTER dans la dégradation de la biodiversité;
  • Contraintes à la sauvegarde de la biodiversité;
  • Plan stratégique d’intégration de la biodiversité.