Le Chef de l’Etat procède à l’inauguration du Centre de démonstration des technologies agropastorales de Mpanda

Le Président de la République Evariste Ndayishimiye a procédé jeudi 17 septembre 2020 à l'inauguration du centre de démonstration des technologies agropastorales au Burundi situé à Mpanda en province de Bubanza. Ce centre a été construit sur financement de la République populaire de Chine, avec mission de dispenser une formation aux élèves sur la multiplication des semences améliorées, surtout le riz hybride.

Après une visite guidée à ce centre pilote et la signature dans le livre d’or, le Président de la République a indiqué que la Chine est un pays ami du Burundi depuis longtemps.

Evariste Ndayishimiye a remercié vivement la Chine pour son accompagnement dans les travaux de développement et surtout, il a salué sa coopération bilatérale tant dans les moments difficiles que le Burundi a connus, que dans les meilleures situations. Il a en outre signalé que la construction de ce centre témoigne une fois de plus le renforcement de l’amitié entre la Chine et le Burundi.

Le Chef de l'Etat a rappelé que gouvernement du Burundi a mis en avant la redynamisation et la modernisation du secteur agricole et de l’élevage. Il s’est réjoui que ce centre vient répondre aux préoccupations des burundais.

Et de préciser que ce centre est un signe éloquent que la Chine accompagne le Burundi dans sa politique nationale. Le Chef de l’Etat a par ailleurs signalé que des experts chinois viendront renforcer les capacités des techniciens burundais afin de multiplier les semences améliorées de riz hybride. « La production augmentera et chaque citoyen aura un surplus à vendre », a souligné Evariste Ndayishimiye.

Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de saluer la bravoure et le courage de l’Ambassadeur de la Chine au Burundi Li Changlin. Selon lui, c’est un bel interlocuteur qui a bien compris la citation de Confucius : « Il est nécessaire à l’homme de lui apprendre à pêcher que de lui donner du poisson ».

L’Ambassadeur de Chine au Burundi Li Changlin quant à lui, a indiqué que ce centre a été mis en place pour vulgariser les techniques chinoises dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage. Comme la Chine est restée un partenaire sûr et fiable pour le Burundi, Li Changlin a fait savoir que ce centre va contribuer à améliorer les conditions de vie de la population et la Chine placera dans son programme le secteur agro-pastoral en première position.

L'ambassadeur de la Chine au Burundi a indiqué que le programme de développement agricole et son calendrier d’exécution seront bientôt établis, précisant que les interventions de la Chine peuvent également s’étendre sur le développement de l’élevage.

Objectifs d'Aichi
Etat
Fiche technique