Renforcement de la contribution des produits forestiers non ligneux à la sécurité alimentaire en Afrique centrale

Le projet Renforcement de la contribution des produits forestiers non ligneux à la sécurité alimentaire en Afrique centrale, financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC) a été signé en Juin 2013 à Libreville pour un budget total de 3 369 267 Euros. Cinq pays de la COMIFAC ont été impliqués dans sa mise en œuvre : Le Burundi, la Guinée Équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé et Principe et le Tchad. Avec les procédures de la FAO relatives à la signature du document du projet par chacun des différents gouvernements des pays bénéficiaires et le recrutement du coordonnateur régional (CR)/Conseiller Technique Principal (CTP), le démarrage des activités n’a pu être effectif que le 4 Février 2014. Les coordonnateurs nationaux des 5 pays du projet ont été recrutés durant la période de Février à Mars 2014. Cependant le retard accusé entre la signature du document de projet et le démarrage effectif des activités a été rattrapé à travers une demande de prorogation de 6 mois qui a été accordée par la BAD/FFBC.

Au bout du compte le projet s’est exécuté sur une période de 3 ans sans incidence financière. Sur le plan technique, le projet n’a pas connu de difficultés à cause de l’expérience acquise par la coordination régionale dans l’exécution des précédents projets PFNL de la FAO (projets GCP/RAF/398/GER, GCP/RAF/408/EC et GCP/RAF/441/GER) qui ont servi dans le respect du calendrier d’exécution tant au niveau national que régional. En outre, le système interne mis en place a facilité le respect du calendrier d’exécution du projet sur le plan national. Ce système consiste au suivi hebdomadaire, au coaching rapproché ainsi qu’au suivi rapproché des consultants nationaux par la coordination régionale en collaboration avec les coordinations nationales.